L’habitat

L’écocentre, vitrine des techniques en rénovation durable

Depuis 2009, la CITE s’invente a entrepris l’éco-rénovation d’une ancienne maison ouvrière délabrée. Le but était de refléter toute une série de techniques et de savoir-faire en terme d’éco-construction.

Le bâtiment a été restructuré, rénové et agrandi. A terme, il sera aménagé pour devenir un lieu d’exposition et d’expérimentation axé sur les modes de vie durables. Les visiteurs seront amenés à être acteurs de leur découverte, du développement de leurs connaissances et de leurs compétences.

 

Tour d’horizon du bâtiment

Les techniques et matériaux utilisés dans le bâtiment ont été réfléchis dans une optique de performance énergétique, d’énergie durable et de matériaux naturels.

Matériaux naturels

Par matériaux naturels, nous entendons à base de ressources renouvelables, locales et dont le cycle de production est peu énergivore.

  • Le bois local & non traité a été intégré dans différentes partie du bâtiment. Les bois utilisés pour le bardage extérieur, le plancher cloué, les planchers et les terrasses extérieures sont belges. Ils proviennent notamment de Liège et de Malmedy… Douglas, robinier, frêne, chêne, hêtre sont valorisés. L’huile de lin est la seule protection mise sur le bois.
  • L’argile & la chaux ont été valorisés dans la dalle de sol et les plafonnages. La dalle de sol du bâtiment se compose d’argile (du terrain !), de chaux et de sable. Leurs avantages sont la bonne résistance mécanique, l’inertie et l’énergie grise plus basse. Les murs ont tous été plafonnés à la chaux ou à l’argile pour valoriser ces deux matières dans leurs propriétés, leurs multiples techniques, leurs rendus (sgraffite, stuc, badigeons, etc.).
  • La paille a été utilisée en ballots pour l’isolation de la toiture du bâtiment principal et hachée pour les enduits.
  • Le liège, la cellulose & la fibre de bois ont été utilisés pour l’isolation des murs, des parois, des sols et planchers.
  • Des pierres bleues de récup’, anciens trottoirs de la Ville de Liège, ont été taillées pour réaliser la dalle de finition du rez-de-chaussée.

Performance énergétique

image011

Pour atteindre une bonne performance énergétique du bâtiment, une attention particulière a évidemment été portée à l’isolation et à l’étanchéité à l’air. Le bâtiment atteint une performance énergétique de K24, ce qui équivaut à une « maison très basse consommation ».

La toiture du bâtiment est isolée avec 46 cm de paille, les murs en briques avec 25 cm de fibres de bois, et les parois de l’annexe et ses toitures plates avec 20 à 30 cm de cellulose. Les châssis du bâtiment central sont en triple vitrage et ceux de l’annexe en double.

Énergies durables

La ventilation se compose d’un puits canadien relié à une ventilation mécanique contrôlée à double flux qui nous permet d’obtenir un bon débit de renouvellement d’air allié à de bonnes performances en termes de récupération calorifique et de consommation électrique.

Une pompe à chaleur air-eau permet d’alimenter le bâtiment en chauffage et en eau chaude. Des circuits de tuyaux d’une distance de 1400 mètres parcourent le bâtiment.

image013image015

 

© 2017 La CITE s'invente asbl